En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services et réaliser des statistiques de visite dans le cadre de l'amélioration de notre site.

En savoir plus Je refuse J'accepte

Score3 - Communiqués de presse Observatoire Score3 des défaillances d'entreprises, 2011 : Défaillances élevées et regain de précarité

Rechercher une entreprise

Observatoire Score3 des défaillances d'entreprises

2011 : Défaillances élevées et regain de précarité

Après une explosion des défaillances en 2009 (+14%), record historique avec 56838 dégradations d’entreprises, puis une baisse significative de 5,8% en 2010, les défaillances d’entreprises se sont stabilisées en 2011, malgré une évolution mensuelle en dents de scie représentative d’une conjoncture incertaine.

Les tribunaux de commerce Français ont, en effet, enregistré 53798* défaillances d’entreprises en 2011, soit 0,37% de plus que l’année précédente.

 

Le nombre de défaillances se stabilise donc à un niveau encore élevé, marqué par une hausse des dégradations au quatrième trimestre 2011 (+3,42%) par rapport à la même période en 2010.

 

En régions, la situation est très éparse.

Quand la Corse (-14,77%), la Champagne-Ardenne (-11,88%), et l’Ile-de-France (-3,31%) voient le nombre de défaillances d’entreprises régresser significativement en 2011, d’autres régions comme la Franche-Comté (+11,60%), la Picardie (+10,59%) et le Limousin (+10,14%) font face, au contraire, à une recrudescence de faillites par rapport à 2010.

 

Au niveau sectoriel, aussi, les différences sont marquées.

Le transport (-7,08%), la construction (-4,27%) et l’industrie manufacturière (-4,14%), pourtant particulièrement touchées par la crise en 2008, observent une régression de défaillances en 2011 par rapport à l’année passée, tandis que d’autres secteurs comme la finance et l’assurance, profondément affectés par l’instabilité financière de ces derniers mois, enregistrent une hausse de procédures (+11,97%) par rapport à 2010.

Le commerce (+1,67%) et l’immobilier (+1,72%), bien que moins touchés, comptabilisent aussi plus de défaillances cette année, et en particulier au quatrième trimestre 2011 avec une progression respective de +10,31% et +9,62% de procédures comparé au trois derniers mois de 2010.

 

A noter enfin, une stagnation des redressements judiciaires (-0,13%) et des liquidations (+0,27%), qui représentent pour ces dernières 65% des procédures, tandis que les sauvegardes ont, elles, nettement progressé (+12,37%) passant de 1172 en 2010 à 1317 sauvegardes en 2011.

 

Un bilan 2011 donc mitigé, plombé par un contexte économique difficile et une tendance défavorable en fin d’année, se traduisant par un nombre élevé d’entreprises à l’avenir précaire, pour lesquelles l’année 2012 sera décisive.

Informations économiques