En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services et réaliser des statistiques de visite dans le cadre de l'amélioration de notre site.

En savoir plus Je refuse J'accepte

Score3 - Communiqués de presse Observatoire Score3 des défaillances d'entreprises, Recul des défaillances d'entreprises en 2010

Rechercher une entreprise

Observatoire Score3 des défaillances d'entreprises

Recul des défaillances d'entreprises en 2010

Après une explosion des défaillances en 2009, record historique avec 56838 dégradations d’entreprises, les tribunaux de commerce Français ont enregistré 53525* défaillances d’entreprises en 2010, soit une baisse de 5,8% par rapport à l’année précédente.

 

L’amélioration est donc tangible, mais la conjoncture n’en demeure pas moins fragile et le nombre de défaillances plus élevé qu’en 2008 (+7,3%) au démarrage de la crise économique.

 

L’éclaircie s’est généralisée dans la majorité des régions, et tout particulièrement en Franche-Comté (-17,1%), Alsace (-16,1%), Auvergne (-15,1%) et en Limousin (-13,6%), dont les défaillances d’entreprises ont le plus fortement régressé en 2010. Ces régions se sont notamment distinguées au 4ème trimestre 2010 au cours duquel elles ont comptabilisé un recul significatif des procédures, de -24,4% en Alsace, -23,3% en Limousin, -19,7% en Auvergne et de -9,2% en Franche-Comté par rapport à la même période en 2009.

Les régions de la Manche, quant à elles, font exception et ont vu leur situation se dégrader en 2010, avec une hausse de défaillances en Haute-Normandie (+6,3%), en Picardie (+3,8%) et dans le Nord-Pas-de-Calais (+3,3%) par rapport à l’année 2009. L’évolution est toutefois plus favorable au 4ème trimestre au cours duquel ces régions ont toutes enregistré une régression de défaillances par rapport au 4ème trimestre 2009.

L’Ile de France, quant à elle, se situe dans la moyenne nationale avec une baisse annuelle de 6,5% des défaillances d’entreprises par rapport à 2009.

 

D’un point de vue sectoriel, l’amélioration est particulièrement perceptible dans les activités les plus touchées par la crise, à savoir l’immobilier (-21,3%), l’industrie manufacturière (-14,7%) et la finance (-10,4%) dont les défaillances ont le plus reculé en 2010 par rapport à 2009.

La construction et le transport ont également vu leur nombre de procédures régresser respectivement de -6,1% et -4,4% par rapport à l’année précédente.

 

A noter par ailleurs, un recul des redressements judiciaires (-4,8%) et des procédures de sauvegarde  (-9,3%) passant de 1289 en 2009 à 1169 sauvegardes en 2010.

 

Enfin, la tendance générale est encourageante, le nombre de défaillances ayant reculé de 7,4% au 4ème trimestre 2010 et de 9,3% sur le dernier mois de l’année par rapport aux mêmes périodes en 2009, laissant présager un retour progressif à la croissance en 2011. 

Informations économiques